Seven Swords

Publié le par Pouet²


Résumé :
On est a l'aube des années 1660. A la suite d'insurrections contre le gouvernement, ce dernier interdit l'étude et l'exercice des arts martiaux afin de maintenir l'ordre et la discipline dans le pays. Un général decide donc de "rafler" des villages, en effet celui-ci est recompensé à chaque personne tué. Il va s'en dire que celui-ci ne tue pas seulement les pratiquants d'art-martiaux mais bien tout le village. C'est alors qu'apparait Fu qui tente de mettre un terme à cette tuerie, mais il est obligé de se refugié dans un village où les villageois sont connu pour maitriser les art-martiaux. Cependant il ne peut rivaliser face à une armée. Il convainct donc deux habitants de l'accompagner jusqu'au Mont Heaven pour solliciter l'appui d'un Maître. Ce dernier leur vient en aide et ordonne à quatre de ses meilleurs disciples de partir...

Avis :
Seven Swords est un assez bon film, chaque combattant dispose d'une épee différente avec chacune des particularitées différentes (d'où le titre du film). Ne vous attendez pas à voir une débauche d'effet-speciaux, en effet, place, aux combats de sabre old-school. Ces combats sont assez beaux et se marient parfaitement avec l'ambiance du film, cependant ceux-ci restent un peu trop classiques. Ce film mets aussi la part belle aux décors, très variés, ils sont somptueux. Cependant, on peut regretter des "trous" dans le scénario, en effet, on se sent quelques fois perdu, à l'origine le film fesait 4h mais il a été ramener à 2h30 pour une exploitation internationale (par exemple, la scène avec Michael Wong semble sortir de nulle part). De même, certaines scènes peuvent parraître plutot longues et le scénario est quelque fois linéaire.
Seven Swords est donc un bon film mélangeant décors somptueux, combats stylisés mais dont on peut regretter le coté "découpé" du scénario.

Liens :
Site Officiel (en)
Site Officiel (fr)
Critique Sancho does Asia (fr)
Critique Calorifix (fr)
Critique CineAsie (fr)
Wikipédia (en)

Publié dans C-Movie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Faut pas dire ça. D'accord les films de Tsui sont parfois zard, long et difficiles à comprendre. Mais y'a pas que ça. En regardant de plus près ses films, il lance plein de message. Je crois qu'il faut essayé de voir plus loin que ce qu'il nous montre en vrai.
Répondre
R
arf, la grosse déception. Je l'ai vu en avant première à Lyon l'année dernière. Plus jamais, je n'irai voir un Tsui Hark en salle....
Répondre